Le Chichois..ogm  et multinationale

 

 

 

 

..................................




Le CHICHOIS
site hébergé chez


agence internet de conception et d'hébergement de sites.

 

 

 

^

 

 

Communiqué .73   3 Mail 2004

 Nous, les 6 milliards de cobayes muets, refusons la transformation de la planète en un gigantesque laboratoire à ciel ouvert !

Déjà au Canada l'existence d'une filière colza non OGM n'est plus possible, tellement la dissémination des plantes génétiquement modifiées est totale!  En Argentine 98% du soja est transgénique!

La commission Européenne, voulant faire aussi bien, s'apprête à casser le moratoire sur les plantes génétiquement modifiées, et cela malgré les résultats très négatifs des dernières enquêtes menées par des scientifiques. Elle le fera en gage de soumission aux multinationales qui n'acceptent plus que des parts de marché restent en friche, ni qu'un contre pouvoir paysan et consommateur s'insurge.


Les OGM, tels qu'ils sont aujourd'hui, n'ont strictement aucun intérêt, ni pour le consommateur, ni pour le paysan, ni pour l'environnement... mais ils ont un grand intérêt économique pour l' industrie agro alimentaire. "Ils vont nourrir les affamés du tiers monde" .... Mais les Argentins - deuxième producteur mondial d'ogm depuis une dizaine d'année - ont connu, il y a seulement un an, une grave famine touchant la moitié de sa population. D'une façon générale les exportateurs de matières premières agricoles du tiers monde sont encore soumis aux famines et malnutrition. Permettre les cultures maraîchères vivrière au lieu des monocultures pour l'exportation ferait mieux, pour la malnutrition, que le riz génétiquement modifié.

 

Les ogm n'ont, pour 98% d'entre eux, que des propriétés de pesticides très discutables : le bacillus thuringiensis est un insecticide naturel qui marche très bien et qui ne gagne rien à la transgénèse .

--- : La résistance, incorporée dans le génome des plantes, aux herbicides permet seulement de gagner un peu de temps en arrosant encore plus largement les plantations sans différencier les mauvaises herbes - à qui sont destiné les herbicides - des plantes cultivées (qu'il n'est plus nécessaire de protéger). L'herbicide est lui même obligatoirement vendu par la firme qui vend les semences modifiées!) .. Ah ! rentabilité quand tu nous tient, qu'importe les conséquences.

:--- Les paysans sont soumis à la dure loi des semenciers, aussi dure que les lois naturelles qu'ils se vantent de maîtriser. Les contrats entre les agriculteurs et les semenciers, comme Monsanto, valent le détour, si si, vous pouvez les lire en entier sur le site d'Attac. La loi seigneuriale du moyen âge, c'est du pipeau à coté! Est - ce l'intérêt des paysans?

Quel peut être l'intérêt d'un tabac transgénique? Quant aux plantes modifiées pour produire des médicaments elles seront dangereuses si elles disséminent des bouts de génome modifié vers d'autres plantes qui, elles seront mangées par l'homme. Dans bien des cas - en particulier pour produire un médicament contre la mucovicidose -les expériences pourraient se faire dans des conditions de sécurité convenables c'est à dire en laboratoire et non à ciel ouvert en plein champ . De plus ce médicament, contre la mucovicidose, est connu et déjà synthétisé, par d'autres moyens que la transgénése.


Les OGM font courir de grands risques

Tant à l'environnement : Dissémination irrésistible et partout ( même les pays qui n'ont pas autorisé les ogm en retrouvent dans leurs cultures!)

: --- Pertes irrémédiables de biodiversité. --- : Les résistances aux pesticides , d'apparitions accélérées , sont certaines. --- : Pollution des sols

Qu'à la santé humaine et animale : Allergies ( qui peuvent évidemment être mortelles comme toute allergie) --- : Malformations des descendants. C'est pour cette raison que la CGB a mis son véto à la mise en culture de l'ogm Mon 863 . --- : Mortalité très importante de rat mangeant des pommes de terre génétiquement modifiées

De l'avis de (presque) tous, les tests de toxicologie sont insuffisamment pratiqués, et lorsqu'ils le sont c'est sur une durée beaucoup trop courte: de 4 semaine à 3 mois! Alors que ces plantes sont destinés à être consommés pendant... toute une vie!

Les contorsions, les hésitations, de l'Europe face à l'envahissement programmé de toute l'agriculture - culture et élevage - par des ogm , prouvent que les incertitudes sont grandes parmi les scientifiques eux même : Un maïs génétiquement modifié - le maïs Bt11 - a été refusé par l'agence française de la sécurité sanitaire des aliments. Sur les mêmes bases l'agence Européenne a donné son accord.

Le conseil des ministres de l'agriculture des pays de l'Europe n'a pu dégager une majorité suffisante dans un sens ou dans l'autre. Reste la commission Européenne qui tranchera en définitif.... Et l'on sait qu'elle est pour les ogm, à priori et depuis le début, sans autres arguments qu'une vision des profits énormes qui se profilent à l'horizon, pour certains. On peut aussi voir , aujourd'hui, l' inquiétude qui entoure un autre OGM, le MON863 :  La CBB (commission du génie biomoléculaire), chargée de donner son accord aux autorisations de mise sur le marché a dit "non"; l'AFSSA a dit "oui"; l'agence Européenne AESA a dit "oui".

Bien d'autres OGM attendent pour s'enfiler par la faille que pourrait créer l'autorisation du maïs Bt11.

Un OGM a été autorisé en grande Bretagne.... Mais sous de telles conditions : que les pollueurs soient aussi les payeurs (les assurances se refusent à assurer les producteurs de semences génétiquement modifiées!!) . Conditions qui font toujours reculer les multinationales.


Nous pourrons boycotter les produits contenant des ogm - si l'étiquetage est rigoureux !


 

PUBLICITE